Formulaire de recherche

Les différents régimes hyperprotéinés

De nombreux régimes et méthodes vont s’inspirer de ce principe qui est en fait le résultat d’un réflexe naturel de l’organisme. Cette technique essaime rapidement aux Etats-Unis, entrainant le développement des premiers produits protéinés. Cependant, il s’agit de produits très peu qualitatifs (emploi de gélatine, absence de vitamines et minéraux) et des incidents sont alors déclarés.


Alors que certaines méthodes ont recours à des poudres de protéines de haute valeur nutritionnelle, d’autres privilégient uniquement les protéines de l’alimentation courante, entraînant dès lors un apport en protéines et en acides gras saturés (les « mauvaises » graisses) excessif et même dangereux. C’était le cas du régime Atkins, c’est aujourd’hui celui du régime Dukan par exemple.
De nombreuses études à travers le monde ont cependant montré l’efficacité et la réussite à long terme de cette technique lorsqu’elle est appliquée selon les exigences des protocoles scientifiques.


Sur ces bases, les produits diététiques destinés à la perte de poids se sont considérablement améliorés. Ils sont encadrés par une règlementation stricte depuis 1977 en France et depuis 1996 en Europe. Ils sont ainsi aujourd’hui composés de protéines de haute qualité, apportant tous les acides aminés essentiels en quantité suffisante, des vitamines, des minéraux, des acides gras essentiels (oméga 3).


Par ailleurs, les méthodes utilisant ces produits diététiques ont également évolué vis-à-vis notamment des apports caloriques journaliers. A l’origine, ils étaient compris entre 400 et 600 kcal / j. Différentes études ont permis de démontrer que des restrictions aussi importantes n’apportaient pas de bénéfices supplémentaires en matière de perte de poids par rapport à des apports supérieurs à 800 kcal / j.


A la phase d’amincissement suit la phase de stabilisation, elle aussi indispensable au maintien du poids sur le long terme, qui doit être menée suivant des règles précises.


Avantages

  • Perte de poids très motivante
  • Perte de masse grasse extrêmement rapide
  • Absence de fatigue
  • Absence de sensation de faim
  • Simplicité du programme
  • Amélioration des valeurs biologiques lipidiques (triglycérides et cholestérol) et de la glycémie à jeun
  • Possibilité de faire une activité physique de moyenne et faible intensité
 

Inconvénients

  • Contre-indications médicales (voir ci-dessous)
  • Nécessité de se complémenter
  • Effets indésirables
  • Mauvaise haleine (lié à la production de corps cétoniques)
  • Pas d’activité physique inhabituelle ou intense
 

Contre-indications médicales

Que le régime soit mené avec des poudres de protéines ou avec les protéines de l’alimentation traditionnelle, les contre-indications sont les mêmes et doivent être respectées. C’est pourquoi il est dangereux de suivre un régime tout seul avec un livre !


Absolues

  • Enfant, adolescent en période de croissance
  • Femme enceinte et allaitante
  • Absence de surcharge pondérale
  • Troubles du comportement alimentaire et Addictions
  • Insuffisance rénale ou hépatique sévère
  • Porphyrie
  • Diabète de type 1 (Insulino dépendant)
  • Cancer et autres maladies graves évolutives (hémopathies, parkinson, alzheimer…)
  • Maladies cardio-vasculaires ou cérébro vasculaires (arythmie, infarctus, insuffisance cardiaque…)
  • Troubles de la thyroïde
 

Relatives

Le régime protéiné peut toutefois être mis en place sous avis et suivi médical.

 

  • Femme en périconception et en désir de grossesse
  • Hyperuricémie (ou goutte)
  • Lithiase rénale et biliaire
  • Hypokaliémie
  • Hypotension orthostatique
  • Diabète non insulinodépendant
  • Dépression sévère
  • Traitements par diurétiques ou sulfamides hypoglycémiants
  • Troubles du sommeil
  • Allergies à certains composants (œufs, lait, soja, aspartame, gluten …)

Partager cette page avec un ami

Merci de remplir les champs ci-dessous pour partager cette page avec un ami. Tous les champs sont obligatoires.

Vous
Votre ami